Sainte Thérèse de Lisieux

Pourquoi fêtons-nous Sainte Thérèse de Lisieux le 1er octobre ?

Histoire de Sainte Thérèse de Lisieux (1873 – 1897) : sœur carmélite et Docteur de l’Eglise

Françoise Marie Thérèse Martin est née le 2 janvier 1873 à Alençon, en Normandie. Elle prend le voile au Carmel de Lisieux en 1889 après plusieurs demandes pour rentrer au Carmel, elle a 15 ans. Elle meurt en le 30 septembre 1897 à Lisieux, de la tuberculose elle a 24 ans.

Son père, devenu veuf, est venu s’installer à Lisieux en 1877 dans la maison des Buissonnets où Thérèse a passé son enfance. Par obéissance, sur l’ordre de sa supérieure, elle écrit ses souvenirs dans lesquels elle insèrera sa doctrine.

Elle a donc raconté les étapes de cette ascension dans son « Histoire d’une âme », révélant, en même temps que l’ardeur de sa foi, une étonnante connaissance des écritures et de la théologie. Ce livre, paru un an après sa mort, a été traduit en plus de 60 langues. Grâce à lui, le monde entier découvre les grandes qualités de son caractère et le mystère de sa vie intérieure avec Dieu. Dans cet ouvrage, la « petite voie » de sainte Thérèse nous apprend comment réaliser et atteindre la sainteté dans la vie quotidienne, non par des actes extraordinaires mais par la monotonie des petits sacrifices offerts à Dieu par amour.

Son tombeau attira les fidèles et des événements miraculeux ne tardèrent pas à être attribués à son intercession. Après procès régulier en cour de Rome, Thérèse Martin fut béatifiée le 29 avril 1923. Ses restes furent exhumés du cimetière où ils reposaient depuis 26 ans et ramenés au Carmel.

En 1925, elle est reconnue Sainte par le Pape Pie XI et deux ans plus tard, proclamée Patronne des Missions. Depuis 1944, sainte Thérèse est Patronne Secondaire de la France. En 1997, pour le centenaire de sa mort, la pape Jean-Paul II a déclaré Sainte Thérèse Docteur de l’Eglise.

Fête : 1 octobre
Etat :  soeur carmélite, Docteur de l’Eglise
Naissance : 1897 (Alençon, France)
Mort : 1897 (Lisieux, France)
Date de canonisation : 1925
Patronage : France

Prières de Sainte Thérèse

« Ô petit Enfant-Jésus ! Mon unique Trésor, je m’abandonne à Tes divins caprices, je ne veux pas d’autre joie que celle de Te faire sourire. Imprime en moi tes Grâces et tes Vertus enfantines, afin qu’au jour de ma naissance au ciel, les Anges et les Saints reconnaissent en Ta petite épouse: Thérèse de l’Enfant-Jésus. Ainsi soit-il. »

Lire aussi : « L’abandon est le fruit délicieux de l’Amour » 

Poèmes de Sainte Thérèse

Originally posted 2017-10-01 00:09:07.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *