sainte elisabeth de russie

Sainte Elisabeth de Russie

Pourquoi fêtons-nous la Sainte Elisabeth de Russie le 18 juillet ?

Histoire de Sainte Elisabeth de Russie (1864-1918) : Abbesse et martyre

Une mariage d’amour

Sainte Elisabeth de Russie est une sainte de l’Eglise orthodoxe. Elle est née Elisabeth Alexandra Louise Alice appartient à la noblesse royale européenne. Elle est la fille du duc Louis IV de Hesse et de la princesse Alice qui est la petite fille de la reine Victoria. La Sainte perd sa maman et sa soeur cadette très jeune, à l’âge de 14 ans d’une épidémie de diphtérie.
D’une grande beauté, Sainte Elisabeth de Russie suscite la convoitise et de nombreux prétendants, mais son coeur et l’objet de ses pensées est le grand duc Russe Serge Alexandrovna (5ème fils de sa grande tante l’impératrice Marie Alexandrovna et du Tsar Alexandre II). Serge Alexandrovna et Elisabeth ont de nombreux points communs, ils sont tous les deux des êtres sensibles, intensément religieux et avec dotés d’une sensibilité artistique. Ils se marient en 1884.

Une duchesse aimée de son peuple

Rapidement Sainte Elisabeth gagne l’affection de sa belle famille mais aussi de tout le peuple Russe. En 1891, elle choisira sans que rien de lui oblige de se convertir à la foi orthodoxe russe.

Serge et Elisabeth n’auront pas d’enfant mais ils adopteront le neveu et la nièce de Serge devenus orphelins. Mais en 1905, une tragédie frappe le jeune couple. Serge alors gouverneur général de Moscou est assassiné au Kremlin par un anarchiste.

Une martyre de la révolution bolchévique

La mort de son mari frappera durement Sainte Elisabeth. Elle prendra le deuil, devient végétarienne, vend tous ses bijoux et biens de valeur. Avec l’argent recueilli, elle fonde le couvent des Saintes Marthes et Marie de Moscou, dont elle deviendra abbesse.
Elle se dévouera toute entière aux pauvres et aux malades de Moscou et elle créé pour eux un hopital dans les dépendances du couvent. Malheureusement, la révolution bolchévique va porter un coup d’arrêt à son projet spirituel. Malgré que Sainte Elisabeth de Russie soit restée aux yeux du peuple un symbole aimé de la famille impériale, elle est arrêtée par la Tchéka (police politique) sur l’ordre de Lénine. Elle est d’abord exilée à Perm, puis à Ekaterimbourg où d’autres membres de la rejoignent d’autres membres de la famille impériale ainsi que des religieuses de son couvent.
Les prisonniers sont conduit à Alapaievsk et détenus dans une école proche de la ville.

Elle sera assassiné le 17 juillet 1918

Dans la nuit du 17 juillet 1918, les tchékistes les emmènent jusqu’à un village à une vingtaine de kilomètres de Alapaievsk. Ils rouent de coups leurs prisonniers, avant de les précipiter vivants dans un puits de mine. On lancera des grenades sur eux, mais après l’explosion l’un des bourreaux entend encore monter les échos d’un cantique.
Le groupe saisi d’effroi, jettera des branchages enflammés dans le puits.
Près de 3 mois plus tard, l’armée blanche découvrira le corps de Sainte Elisabeth de Russie et de ses compagnons. Lors de la remontée des corps des suppliciés, il fut constaté que certaines victimes étaient mortes presque immédiatement, tandis que d’autres étaient mortes de faim ou des suites de leurs blessures.
L’Amiral Alexandre Koltchak décida de faire transporter le corps d’Elisabeth à Jérusalem afin d’éviter que sa tombe ne soit profanée, elle est inhumée dans la crypte de l’Eglise de Sainte Marie Madeleine au mont des Oliviers.

Date de la fête : 18 juillet
Etat : abbesse, martyre
Naissance en 1864 à Hesse en Allemagne
Mort en 1918 à Alapaievsk en Russie
Date de béatification : –
Date de canonisation : 1981
Emblème / symbole associé au Saint :  –
Patronage :

Autre fête le jour de la Sainte Elisabeth de Russie (18 juillet)

  • Saint Camille de Lellis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *