John Wesley

Pourquoi fêtons-nous John Wesley le 24 mai ?

Histoire de John Wesley (1703-1791)

John Wesley est l’un des plus admirables hommes d’Eglise qu’ait donnés l’Angleterre. Ce saint aura marqué son époque par sa noblesse d’âme son ardeur inlassable au travail et sa croisade acharné pour le méthodisme, cette branche austère mais charitable dont il est le pionnier et qui compte aujourd’hui des adeptes dans l’ensemble du monde anglophone. Le message essentiel du méthodisme, dont John Wesley prend soin de souligner qu’il ne dévie jamais des fondamentaux doctrinaux de l’Eglise anglicane est que la religion est ouverte à chacun, car chacun est un enfant de Dieu.

Le salut, en revanche ne s’obtient qu’à travers une pratique active de la piété chrétienne ; il ne suffit pas de s’abstenir du mal et de faire le bien, mais d’observer avec constance les « décrets de Dieu » tels qu’ils nous sont révélés par la Bible. Le saint se décrit lui même comme « l’homme d’un seul livre » qui est bien sûr la Bible.

Son interprétation du christianisme reflète un souci inédit de n’exclure personne, une volonté d’atteindre tous ceux qui vivent aux marges d’une société en proie aux bouleversements de la révolution industrielle et de l’urbanisation de masse. Les méthodistes combattent énergiquement les fléaux sociaux de l’alcoolisme et de la prostitution; ils s’engagent aussi, de façon précoce et décisive pour la réforme des prisons et l’abolition de l’esclavage.

Pour atteindre ces objectifs, Wesley met en place, à partir de 1739, tout un maillage d’association et de chapelles méthodiste en Angleterre et au pays de Galles, qui sera progressivement étendu en Ecosse et aux Amériques. à partir de 1784. Cette formidable organisation, alliée au zèle pastoral qu’il juge indispensable pour toucher le plus grand nombre, lui attire inévitablement l’opposition de l’Eglise anglicane traditionnelle.

Les tensions redoubleront lorsqu’il s’estimera investi du pouvoir d’ordonner lui-même des prédicateurs méthodiste par le rite dit de « l’imposition des mains » – au grand embarras de son frère Charles, prélat conventionnel et auteurs de plusieurs milliers de cantiques.

Doté d’une énergie peu commune, Wesley silonne l’Angleterre pour soutenir partout l’essor du méthodisme. Le nombre de ses sermons avoisine les quarante mille.

Date de la fête : 24 mai
Etat : Prédicateur, fondateur de l’ordre
Naissance en 1703 à Lincolnshire (Angleterre)
Mort en 1791, Londres
Date de béatification : –
Date de canonisation :
Emblème / symbole associé à John Wesley : Eglise Évangélique luthérienne, Eglise Épiscopale des Etats-Unis
Patronage : –

Citation de John Wesley

 » Ce qu’il y a de meilleur, c’est que Dieu est avec nous ! »

Autre fête le jour de la John Wesley (24 mai)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *