Isidor_von_Sevilla.jpeg

Saint Isidore de Séville

Pourquoi fêtons-nous Saint Isidore de Séville le 4 avril ?

Histoire de Saint Isidore de Séville (560 – 636) : évêque espagnol, docteur de l’Eglise et saint patron d’internet !

Ce saint Isidore de Séville est un savant du Haut Moyen-Âge, dont les écrits sur l’histoire de la péninsule Ibérique constituent la source première des historiens. Isidore est né dans une famille catholique de Carthagène (Espagne) il reçoit une solide éducation dans une école monastique de Séille et maitrîse le latin, le grec et l’hébreu.

Il succède à la suite de frère Saint Léandre comme évêque de Séville. Il s’affirme dès son arrivé comme le protecteur des ordres monastiques. A une époque ou les grandes institutions de l’Antiquité se délitent sous la pression des invasions barbares. A cette époque, les Wisigoths venus des steppes de l’Europe orientale occupent l’Ibérie depuis deux siècles. Pour Saint Isidore, le mépris des Wisigoths pour le savoir et la culture représente un péril mortel pour la civilisation hispanique.

Isidore s’attache à faire renaitre un sentiment d’unité nationale, grâce à l’assimilation des différentes composantes étrangères de l’Hispanie. Les rois Wisigoths qui avaient embrassé l’hérésie arianiste selon laquelle Jésus ne forme pas une seule et même substance avec le Père. Mais suite à la chute de l’arianime, les rois sont obligés d’y renoncer. La doctrine religieuse s’affermit et devient un formidable ciment national.

Son projet pour l’éducation

En 619, Saint Isidore organise une série de conciles à Tolède afin de fixer la position de l’Eglise sur l’arianisme et clarifier les conditions d’allégeance d’une Eglise libre et indépendante à l’égard des pouvoirs royaux.
Lors de ce concile en 633 est décrété que les évêques créeront des séminaires dans chaque siège épiscopal afin de faire briller la lumière du savoir. Saint Isidore y rend l’étude obligatoire du grec et de l’hébreu, on y ajoutera par la suite le droit et la médecine.

Isidore est aussi un auteur prolifique, il rédigera « les Etymologies » (extrait) qui sera son oeuvre majeure, cette entreprise vise à compiler en une série de livre le savoir universel de l’époque. Il est considéré comme le plus grand savant de son époque et il exercera une influence considérable sur la pensée éducative de l’Espagne médiévale. Il est déclaré docteur de l’Eglise en 1722.

Saint patron d’Internet !

Suite à son oeuvre « les Etymologies » qui fait appelle à une structure rappelant celle d’une base de données et qui préfigure les inventions du classement avec index, Saint Isidore est nommé en 2002 saint patron d’internet et des informaticiens.

 

Fête : 4 avril
Etat : Evêque et docteur de l’Eglise
Naissance : 560 (Carthagène – Espagne)
Mort : 630 (Séville -Espagne)
Date de canonisation :avant 1588
Patronage : internet

 » Le docteur excellent, la gloire de l’Eglise catholique, le plus savant homme qui eût paru pour éclairer les derniers siècles, et dont on ne doit prononcer le nom qu’avec le respect. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *