Saint Grégoire VII

Pourquoi fêtons-nous Saint Grégoire VII le 25 mai ?

Histoire de Saint Grégoire VII (1020 – 1085)

Élu au trône de Saint Pierre en 1073, Grégoire VII compte parmi les plus influents des papes médiévaux. Ce réformateur opiniâtre défend avec vigueur la prééminence spirituelle du pape sur les souverains séculiers. Il réaffirme, la règle du célibat pour l’ensemble du clergé et s’oppose résolument au commerce des charges ecclésiastiques, ou simonie.
Face aux prétentions de l’empereur romain germanique Henri IV à nommer les évêques sur le territoire de l’empire, il prend un décret interdisant tout pouvoir d’investiture aux laïcs. Ce conflit appelé « querelle des investitures », qui déstabilisera durablement l’Europe, verra Grégoire excommunier Henri par deux fois, et celui-ci tenter à son tour de le renverser en faisant désigner un antipape. Grégoire meurt en exil à Salerne, au terme d’un pontificat qui aura considérablement renforcé le pouvoir temporel et l’influence politique.

Date de la fête : 25 mai
Naissance en 1020 en Toscane (Italie)
Mort en 1085, Salerne (Italie)
Date de béatification : 1584
Date de canonisation : 1728
Calendrier liturgique romain
Calendrier liturgique des Etats-Unis

Citation de Saint Grégoire VII  

Entre tous les princes qui, par une cupidité abominable, ont vendu l’Eglise de Dieu, nous avons appris que Philippe, roi des Français, tient le premier rang. Cet homme, qu’on doit appeler tyran et non roi, est la tête et la cause de tous les maux de la France […]. S’il ne veut pas s’amender, qu’il sache qu’il n’échappera pas au glaive de la vengeance apostolique. Je vous ordonne de mettre son royaume en interdit. Si cela ne suffit pas, nous tenterons, avec l’aide de Dieu, par tous les moyens possibles, d’arracher le royaume de France de ses mains; et ses sujets, frappés d’un anathème général, renonceront à son obéissance, s’ils n’aiment mieux renoncer à la foi chrétienne. Quant à vous, sachez que, si vous montrez de la tiédeur, nous vous regarderons comme complices du même crime, et que vous serez frappés du même glaive. 

Autre fête le jour de la Saint Grégoire VII   (25 mai)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *