Martyr d’Alfred Delp

Pourquoi fêtons-nous le martyr d’Alfred Delp le 2 février?

Histoire d’Alfred Delp : prêtre et martyr  (1907-1945)

 

Prêtre et jésuite ordonné en 1937, Alfred Delp fut pendu par les nazis en février 1945. Il avait été arrêté quelques jours après l’attentat manqué contre Hitler le 20 juillet 1944 et accusé d’avoir été complice.

Innocenté après un jugement, il fut néanmoins condamné pour avoir appartenu au cercle de Kreisau, l’un des rares groupes de résistants allemands contre le régime nazi pendant la guerre. Son opposition totale au nazisme, qu’il considérait comme une perversion des valeurs humaines et chrétiennes était incontestable.

Depuis 1941, le recteur de l’église Saint-Georges de Munich avait en effet aidé plusieurs juifs à fuir d’Allemagne. L’épreuve de la détention ne parvint pas à ébranler sa foi. La Gestapo lui proposa la vie sauve en échange de son départ de l’ordre des Jésuites. Il refusa, conscient qu’il signait là son arrêt de mort.

Fête : 2 février
Etat : prêtre et martyr
Naissance : 1907 à Mannheim en Allemagne
Mort : 1945 à Berlin en Allemagne
Date de canonisation : –
Patronage : universités catholiques

Citation d’Alfred Delp

« Ne t’en fais pas, j’essaierai de ne pas m’effondrer même si je dois aller à la potence. La force de Dieu sera toujours à mes côtés. »

Autres fêtes le 2 février

  • Présentation de Jésus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *