Commémoration des défunts

Pourquoi fêtons-nous la commémoration des défunts le 2 novembre ?

Le lendemain de la fête de la Toussaint, la commémoration des fidèles défunts est célébrée. Cette commémoration apparaît pour la première dans l’Espagne du VII siècle. Elle fut institué en 998 par Saint Odilon, abbé de Cluny, elle ne deviendra courante dans le calendrier qu’à partir du XIII siècle.

Cette fête catholique est rattachée au dogme du purgatoire adopté par le concile de Trente en 1545.  Les fidèles prient plus particulièrement pour tous ceux morts en état de grâce mais dont l’âme n’a pas encore été entièrement purgée de ses péchés et qui attendent de ce fait l’intercession des vivants.

La fête est l’une des plus suivies chez les catholiques du monde entier. La tradition veut qu’ils en profitent généralement pour fleurir et entretenir les tombes de leurs morts. Dans la tradition orthodoxe, sept samedis du calendrier sont consacrés au souvenir des défunts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *